VIVE L’ITALIE DES « SARDINES »

- Communiqués

Le MRAP a déjà exprimé son soutien aux manifestations des citoyens italiens qui s’opposent à la politique de haine suivie par le gouvernement italien depuis des années, en particulier lorsque Salvini, alors ministre de l’intérieur, affichait et pratiquait une politique brutale et inhumaine de rejet des migrants. Ces citoyens témoignaient de leur solidarité avec les victimes de la traversée tragique de la Méditerranée et certaines communes s’attachaient à appliquer une politique d’accueil positive.

Le 14 novembre, un mouvement civique fondé par quatre jeunes, indignés par les thèses d’extrême-droite, la xénophobie et le racisme, réussit à provoquer à Bologne, de façon inattendue et grâce aux réseaux sociaux, une manifestation de 12 000 personnes contre un meeting de Matéo Salvini. Ce mouvement déferle aujourd’hui sur l’Italie. Il s’est emparé du nom « les Sardines », parce qu’elles vivent en bancs serrés et que chacune a le droit d’exister, et du chant « Bella Ciao », le chant des partisans anti-fascistes italiens. Ces deux éléments sont devenus le signe de ralliement de tous ceux qui attendaient une occasion d’exprimer leur refus de la vague de haine sur laquelle continue de surfer l’extrême droite italienne. Les manifestations se multiplient et rassemblent des dizaines de milliers de personnes dans de nombreuses villes italiennes, à Palerme, Rimini, Parme, Naples, Trévise, Milan, Padoue et Tarente réunissant jusqu’à 40 000 personnes à Florence le 30 novembre. En attendant Rome.

Le MRAP salue cette réaction citoyenne, et souhaite son extension dans toute une Europe menacée par l’extrême-droite. Que d’autres bancs de sardines remplissent les places des grandes villes du vieux continent, face à la menace d’une idéologie héritée d’un passé qui a déjà conduit l’Europe au chaos et que portent maintenant des partis comme la Lega ou le Rassemblement National !

Le MRAP regrette aussi le silence qui entoure en France, dans les grands médias, et en particulier à la télévision, cette extraordinaire mobilisation populaire italienne.

Paris, le 3 décembre 2019