Communiqués

Amérique du Nord

Une fois de plus le racisme tue aux États-Unis

Le MRAP a été profondément choqué par le nouveau massacre antisémite de Pittsburg et témoigne toute sa solidarité avec les victimes, tuées, blessées, endeuillées ou choquées. Mais il tient aussi à souligner que celui-ci s’inscrit dans un contexte qui favorise l’expression des haines et des délires racistes.

L’auteur de cet acte appartient explicitement au courant raciste des "suprémacistes blancs" qui avait soutenu l’élection de Donald Trump et qu’il refuse régulièrement de dénoncer. Ils répandent en toute liberté leur idéologie empoisonnée, se sentent encouragés et il n’est pas surprenant que certains passent à l’acte.

Les écrits de cet individu sur les réseaux sociaux témoignent des délires qui accompagnent la haine raciste. On y retrouve la défense mythique de "son peuple", c’est à dire la composante d’origine anglo-saxonne de la population américaine, pourtant si diverse. On y trouve la vielle haine historique contre les juifs qui comploteraient pour dominer le monde. On y trouve la hantise de l’immigration qui viendrait détruire et remplacer "son peuple", hantise hélas entretenue de façon obsessionnelle par le pouvoir en place, et, en Europe, par une partie de la classe politique. On voit bien que la démarche raciste est une démarche de haine qui peut avoir plusieurs cibles. C’est cette démarche qu’il nous faut combattre systématiquement dans toutes ses manifestations.

Paris, le 31 octobre 2018