Communiqués

Délit de solidarité

Si la solidarité est un délit nous demandons à être poursuivi(e)s pour ce délit


Solidaire des « délinquants de la solidarité », le MRAP salue la proposition de loi présentée aujourd’hui au Sénat par Esther Benbassa au nom du groupe communiste, républicain, citoyen et écologique (CRCE) visant à mettre fin à l’article qui vise à sanctionner « toute personne qui aura, de manière directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’un étranger en France ». Seule pourrait être sanctionnée l’aide apportée dans un but lucratif (passeurs, réseaux de traite humaine).

Ce n’est ni aux migrants, ni à celles et ceux qui leur apportent leur solidarité qu’il faut s’attaquer mais aux causes qui poussent des hommes, des femmes, des enfants à fuir leurs pays au péril de leur vie. Ils ne cherchent qu’à échapper aux désordres mondiaux (guerres, dictatures, famine, misère, changement climatique...) dont ils ne sont pas responsables et dont ils sont les premières victimes.

Paris, le 30 janvier 2018