Communiqués

Citoyenneté

Macron : un os à ronger identitaire pour casser les solidarités sociales

Dans le discours présidentiel, une petite phrase mérite d’être relevée car elle procède d’une tactique politique de bas étage : “"Je veux aussi que nous mettions d’accord la nation avec elle-même sur ce qu’est son identité profonde, que nous abordions la question de l’immigration, il nous faut l’affronter.”

Mais que vient faire la “question de l’immigration” pour répondre aux revendications populaires ?

Alors que dans les entreprises, sur les ronds-points, dans les rues : Mohamed, Michel, Fatoumata, Lucie, Chan, Pedro ou Françoise… sont unis dans l’exigence de justice et d’égalité, le président réintroduit le poison de la division identitaire.

L’Identité profonde” du président de la République relève du même fantasme que « l’identité nationale” de Sarkozy, il s’agit, en opposant les citoyens selon leurs identités supposées, de détruire les solidarités sociales qui s’opposent à une politique au service des puissants.

A l’extrême-droite des manipulateurs tentent d’instrumentaliser le mouvement des gilets jaunes. On a pu entendre certains porte-paroles auto-proclamés, s’opposer au pacte de Marrakech qui vise à humaniser le traitement des migrations. Le président de la République leur donne un os à ronger identitaire pour dévoyer la contestation populaire.

Le MRAP en appelle à la vigilance contre le poison identitaire. Les enjeux de l’heure sont sociaux et économiques, la manœuvre présidentielle grossière doit être mise en échec.

Paris, le 11 décembre 2018.