Communiqués

Amérique latine

Le MRAP apporte son soutien aux milliers de brésiellien-e-s descendus dans les rues suite à l’assassinat de Marielle Franco


Le MRAP exprime son indignation devant l’assassinat de Marielle Franco à Rio : militante pour la défense des droits humains qui était engagée dans les luttes contre racisme, sexisme, homophobie et contre la pauvreté : son combat représentait l’espoir pour des milliers de Brésilien-ne-s comme le montrent les manifestations : près de 10.000 personnes ont marché à Rio, des milliers dans d’autres villes brésiliennes pour dénoncer cette tuerie et, partout dans le monde des réactions d’indignation se sont fait entendre.

Cette conseillère municipale de 38 ans, élue du Parti de gauche socialisme et liberté (PSOL) a été abattue à Rio dans sa voiture, ainsi que son chauffeur, mardi soir à la sortie d’une manifestation. Originaire de la favela, elle était devenue un symbole de la lutte des femmes noires au Brésil.

Elle dénonçait sans relâche les violences policières et les crimes racistes au Brésil, et notamment dans les favelas. Elle avait été désignée il y a deux semaines comme rapporteur d’une commission de surveillance d’éventuels abus de la part des militaires.

Le MRAP attend de la justice brésilienne une sévérité exemplaire face à ces lâches violences et quels qu’en soient les auteurs. 

Il exprime sa solidarité avec le peuple brésilien et son soutien à tous ceux et celles qui luttent chaque jour contre le racisme, les discriminations et les violences policières partout dans le monde.

Paris, le 16 mars 2018