Communiqués

Kurdes

Halte à la complicité de Macron avec Erdogan !

Le MRAP exprime son indignation suite à la violente répression, mardi 13 mars, Place de la Concorde à Paris, à l’encontre des Kurdes qui manifestaient contre l’agression d’Erdogan à Afrin. On déplore plusieurs blessés dont certains ont dû être hospitalisés. Le MRAP exige la libération immédiate des personnes interpellées.

Depuis le 20 janvier 2018, Afrin, l’un des trois cantons de la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie (le Rojava) a été envahi par le régime du Président turc R.T. Erdogan. Depuis, la population est sous les bombardements aériens et subit le feu de l’artillerie turque. Des djihadistes au service de l’armée turque commettent des exactions afin de terroriser la population. Face à cette puissance de feu de la deuxième armée de l’OTAN et dans un rapport de force déséquilibré, les forces kurdes YPG / YPJ résistent mais les victimes se comptent par centaines.

Au lieu d’intervenir pour que cesse ce massacre, le gouvernement français réprime les manifestants kurdes : aurait-il oublié que ce sont ces mêmes Kurdes qui, à Kobané, ont infligé la première défaite à Daesh ?

Le MRAP réaffirme son entière solidarité avec le peuple kurde que ce soit au Rojava, en Turquie ou à Paris. La complicité face au crime est aussi un crime !

Paris, le 14 mars 2018