Actualité

Appel

Kurdes

Comme à Kobanê, AFRIN vaincra ! Manifestons notre solidarité partout en France samedi 3 février 2018.

A Paris : manifestation de la Gare de l’Est à République, 14 h 30

Samedi 27 janvier 2018, dans plusieurs villes de France, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, aux côtés de membres de la communauté kurde de France, pour protester contre l’intervention militaire de la Turquie dans la région d’Afrin en Syrie.

Afrin s’étaient réfugiés plus de 400 000 Syriens et Yézidis fuyant les massacres de Daesh, doublant la population locale. Toutes et tous vivent en bonne intelligence égaux en droit quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et religieuse, comme dans les deux autres cantons de Rojava, la fédération du nord de la Syrie.

Le président Erdoğan a lancé son armée contre les Kurdes qui, avec l’appui logistique de la coalition internationale, sont le fer de lance de la lutte contre les djihadistes de Daesh au sein des Forces
démocratiques syriennes (
FDS).

Cette invasion inqualifiable, insupportable, inadmissible intervient
après les FDS aient, au prix de lourdes pertes, libéré Raqqa, la capitale autoproclamée de Daesh.

Depuis quinze jours la ville d’Afrin est sous le feu de l’aviation et de
l’artillerie turque. Des dizaines de victimes civiles sont à déplorer. Face à cette puissance de feu de la deuxième armée de l’OTAN et dans un rapport de force déséquilibré, les forces kurdes YPG / YPJ résistent avec courage. Des centaines de volontaires ont répondu
s
à l’appel du PYD (Parti pour l’Union Démocratique) pour défendre leur terre.

Recep Erdoğan est un homme dangereux pour les peuples de cette région soumise depuis plusieurs années aux horreurs de la guerre. En Turquie la liberté d’expression n’existe plus, un simple tweet pouvant justifier une peine de prison. Toutes manifestations ou rassemblements sont interdits, toutes, une situation qui rappelle, en pire, celle des années 80 et du coup d’Etat militaire. Recep Erdoğan est dangereux pour la liberté : la répression en Turquie à
l’encontre de tout opposant à sa politique en témoigne. Recep
Erdoğan est dangereux pour la Paix : Il faut stopper son entreprise criminelle.

La France, l’Union Européenne, la Russie, les Etats Unis impliqués
dans la lutte contre Daesh doivent réagir. Plus largement c’est toute la communauté internationale qui est concernée. L’ONU doit
intervenir pour empêcher la Turquie de poursuivre son agression.

La CNSK appelle les forces progressistes et les citoyens de notre pays à poursuivre et à amplifier la mobilisation pour Afrin. Elle invite toutes celles et tous ceux qui partagent les valeurs de liberté, de démocratie, de libre choix des peuples, à s’engager et à prendre partie en participant aux manifestations et rassemblements qui auront lieu en France samedi 3 février 2018.

A Paris : manifestation de la Gare de l’Est à République, 14 h 30

Coordination Nationale Solidarité Kurdistan