Communiqués

Lutte contre les extrêmes (...)


Racisme anti-musulman à Bayonne : le MRAP national fait sien le communiqué du MRAP des Landes dénonçant les campagnes de haine

Le MRAP apporte tout son soutien aux musulmans de la mosquée de Bayonne victimes des tirs d’un ancien candidat du Front National dans le canton de Saint Martin de Seignanx.

Cet acte s’inscrit dans une campagne de haine hystérique visant nos compatriotes musulmans.

Des médias en quête de débats spectacles offrent des tribunes aux racistes comme Zemmour.

En écho, des hommes politiques, voire des ministres ravivent les tensions sur la question du voile.

Les mêmes agitent souvent le fantasme du grand remplacement selon lequel les populations immigrées ou encore les musulmans se substitueraient aux populations dites "traditionnelles".

Ces pyromanes ont jeté les allumettes idéologiques que l’ex-candidat FN a ramassé pour tenter d’incendier la mosquée de Bayonne.

Déjà en 2009 le Front National prenait la mosquée de Bayonne en construction pour cible.

Un "Comité de défense des paysages français", basé à Tarnos dans les Landes et créé par le secrétaire départemental du FN Landes Louis-Pierre Clémenti, entendait empêcher la construction de la mosquée. Les musulmans étaient comparés à de l’arsenic dans les écrits de ce comité d’extrême-droite.

En 2010 ce sont les militants de la formation néo-fasciste « les identitaires » qui investissaient le marché de Bayonne en lançant de faux appels du muezzin pour s’opposer à la construction de la mosquée.

Plus tard en 2015 des tags anti-musulmans étaient peints sur la mosquée.

Ces actions ont été crescendo et l’attentat avec arme à feu ce lundi 28 octobre s’inscrit dans ce climat de haine anti-musulmans entretenu depuis 10 ans par l’extrême-droite.

Il est temps que le gouvernement prenne des mesures fortes pour que cesse la climat de racisme anti-musulman actuel.

Paris, le 29 octobre 2019