Communiqués

Thèmes


Le MRAP perd une amie, le soutien aux immigrés perd une combattante

Notre amie Marie Duflo est décédée le 16 septembre 2019, à l’âge de 79 ans.

Militante active du GISTI (Groupe d’Information et de Soutien aux Immigrés), elle en fut la secrétaire générale de 2007 à 2017. Elle s’était totalement consacrée à ce mouvement dès que, en 2003, elle avait pris sa retraite de professeur d’université en mathématiques. Cet engagement se situait dans le prolongement des combats qu’elle avait antérieurement menés pour le Tiers Monde, notamment auprès d’Henri Curiel, dont elle avait été proche, ou comme coopérante à Cuba, ou encore en assurant le suivi de questions relatives à l’Amérique latine auprès du parti socialiste en France et de l’internationale socialiste.

Une fois impliquée dans les actions du GISTI, elle s’y était adonnée avec la même énergie et la même rigueur de pensée qu’elle avait déployées dans sa vie professionnelle ; c’est ainsi que la vaste compétence qu’elle avait acquise, en très peu de temps, sur les droits des immigrés avait frappé tous ceux qui l’approchaient.

Auteure infatigable de rapports ou d’articles, toujours partante pour
assurer des formations ou répondre à des sollicitations d’interventions, elle était devenue une référence sur de nombreux dossiers complexes, par exemple celui de Mayotte où elle n’avait de cesse d’analyser et de condamner la persistance du statut colonial entretenue par la France. Ses nombreuses contributions à la revue du GISTI, Plein Droit, en témoignent.

Dans son activité de secrétaire générale, sa volonté de favoriser les
actions communes au GISTI et aux mouvements qui partagent les mêmes idéaux était constante. Le MRAP a eu de nombreuses occasions de l’apprécier.

Le MRAP prie le GISTI de croire à sa conviction que la disparition de Marie Duflo est une immense perte pour le GISTI lui-même, mais aussi pour toutes les luttes qui nous unissent. Le meilleur moyen de lui rendre hommage est d’affirmer notre volonté de poursuivre son combat pour les droits des migrants.

Paris, le 18 septembre 2019